Les sentiments positifs et leurs effets salutaires

Les effets dommageables de la colère, de l’anxiété et de la dépression ont été abondamment prouvés. Quant à son chronique, la colère et l’anxiété expose l’individu à un l’ensemble de maladies. Et si la dépression n’accroît pas nécessairement le risque de maladie, elle semble, par contre, freiner la guérison et augmenter le taux de mortalité, surtout chez les personnes les plus fragiles.

Mais si la tristesse émotionnelle est toxique, sont contraires peut s’avérer tonique, du moins jusqu’à un certain point. Cela ne veut pas dire que les émotions positives guérissent, ou que le rire et la joie suffise à modifier l’évolution d’une maladie grave. L’avantage procuré par les émotions positives est subtil, mais en se fondant sur des études effectuées dans un grand nombre de sujets, il est possible de mettre en évidence dans la masse des facteurs complexes qui affectent le cours de la maladie.